Wolfgang (courte forme)

Les murs sont de riches confidents, impassibles et muets.  Tête au Corps fait revivre trois chambreurs de décennies différentes. Ces fantômes du passé s’entrecroisent, cohabitent ensemble sans le savoir, comme on vit en ressentant la mémoire des murs. Dans la même chambre, ils seront confrontés à leurs angoisses personnelles, soutenues par une ambiance inquiétante, étouffante et chaotique.

D’une durée d’environ 15 minutes, Wolfgang a fait partie de l’événement «La Maison de Poupée» à La Baraque, en octobre 2013.

Concept et interprètes : Vincent Langlois, Nicolas Gagnon et Émilie Sigouin

 

wolfgang_groupe2_web
Émilie Sigouin, Nicolas Gagnon et Vincent Langlois – Octobre 2013